Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Communes théologiques > Commune de Lyon > Elements de compte rendu du diner débat sur l’insertion à Lyon le 10 (...)

Article publié

Elements de compte rendu du diner débat sur l’insertion à Lyon le 10 février

lundi 21 février 2011, par :

A l’appel du Christianisme social, le diner débat du jeudi 10 février 2011 au Foyer protestant de la Duchère, portant sur le thème de l’insertion économique, a donné lieu à d’intéressantes interventions. Je ne vais pas les détailler ou les résumer ici, mais essayer d’en tirer des pistes de réflexions.

Un bénévole du « Café emploi » de Mirly Solidarité et un encadrant de l’« Atelier Bois », le chantier d’insertion de Mirly Solidarité ont raconté leurs expériences et ont pu échanger avec la salle.

Ce qu’on peut constater :
-  Il y a un besoin d’avoir des emplois pour tous, et pas que des emplois qualifiés.
-  L’insertion redonne le goût du travail, et du travail bien fait.
-  L’insertion change le regard des personnes sur elles-mêmes : elle « inclus » et remet debout.
-  Perdre son boulot n’est pas forcément grave si on peut en retrouver un ensuite. Et les ateliers d’insertion sont un début de réponse anti-fatalité.

Ce qu’on peut déjà faire :
-  Répondre au besoin d’écoute des personnes au chômage, en plus du besoin de les aider à trouver des emplois
-  créer de véritable « parcours d’insertion » pour les personnes trop loin de l’emploi : atelier d’insertion, entreprise d’insertion, emplois réservés dans des entreprises « normale ».
-  changer notre regard sur les personnes en insertion : elles ne sont pas inadaptées « à vie ».

Ce qu’on peut pousser à faire :
-  avoir une initiative forte pour la reconnaissance de l’entreprise comme lieu de formation et pas uniquement comme lieu de production.
-  Faire en sorte de « donner sa chance à chacun », et ainsi embaucher des personnes sur une promesse d’avenir, pas que sur des expériences passées.

Une question fondamentale : « Le handicap social existe-t-il ? » Etre chômeur, est-ce une responsabilité personnelle ou une responsabilité de la société ? Est-ce la personne qui n’est pas faite pour le marché du travail, ou le marché du travail qui n’est pas en capacité d’accueillir tout le monde ? Quelle justice sociale pour ne pas laisser du monde sur le carreau ? Quelle est la responsabilité sociale des entreprises ? Des entreprises d’insertions sont-elles nécessaires ou est-ce un pis-aller ?

Proposition : II y a là une piste pour une prochaine rencontre du christianisme social : « Le handicap social existe-t-il ? ». Ce serait l’occasion d’établir des passerelles entre cette question sociale et le message biblique. Le Christianisme Social pourrait en être le médiateur pertinent, et trouver ainsi l’oreille d’un public comme celui des structures d’insertion.


Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts