Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Communes théologiques > Commune de Bordeaux > première pierre

Article publié

première pierre

dimanche 20 mars 2011, par :

CHRISTIANISME SOCIAL COMMUNE THEOLOGIQUE de BORDEAUX première rencontre du jeudi 17 mars 2011

CHRISTIANISME SOCIAL COMMUNE THEOLOGIQUE de BORDEAUX première rencontre du jeudi 17 mars 2011 synthèse des échanges Nous étions neuf personnes présentes et 2 personnes excusées - un bon présage quant à l’évolution de notre Commune Théologique, 6 dames - 5 messieurs …bel exemple de parité. En préambule il a été affirmé que cette rencontre est consécutive à l’appel au débat local lancé par la Coordination Nationale du CHRISTIANISME SOCIAL
- chacun d’entre nous s’est présenté mais spontanément s’est davantage attardé a exprimer ses motivations à prendre le chemin du Christianisme Social. De ce tour de table il est ressorti que nous concevions le Christianisme Social comme un espace de parole - mais pas un espace de parole fermé dans lequel nous nous retrouverions pour nous libérer, « Comme il est remarquable, que pour le Croyant ce qui est difficile dans cette société permissive, c’est justement de se déclarer Croyant ! - Jacques ELLUL « .
- puis, la reformulation des points de vue des uns et des autres a permis de s’accorder sur trois constats : .l’Église est un lieu consacré à Dieu où s’enrichit la Foi donc, de fait - au dessus des prises de position relatives aux évènements de la vie civile ; .les structures de l’action sociale ( dont celles d‘obédience protestante très actives à Bordeaux ), les mouvements humanitaires, les expressions politiques sont des organisations laïques qui ne peuvent pas se prévaloir d’une parole évangélique ; .ici même, les uns et les autres avons une expertise dans nos domaines professionnels ou militants respectifs mais ne pouvons pas prétendre disposer de toutes les compétences techniques pour : « dire - à la place de.. « , nous avons - de fait - formulé que généralement si la laïcité incontestable de notre pays favorise la diversité des religions, en même temps elle construit la dichotomie entre le message vivant de la Foi et l’expression citoyenne dans la vie sociale, nous avons exprimé notre lassitude à ce que notre parole soit ainsi déchirée selon le lieu dans lequel nous nous trouvions car pour ce qui nous concerne nous nous rejoignions dans ce que nos vies sont mues tant par notre Foi qui nous exhorte à l’espérance que par notre quotidien qui est construit sur l’Humanisme, l’un et l’autre étant pour nous indissociables. « Par quoi, si tu veux bien entendre comment la Foi et les Œuvres sont choses inséparables, regarde en Christ - CALVIN «  En conséquence nous avons souhaité faire valoir le Christianisme Social en qualité de Mouvement - à coté - et - avec -. ! et puisque nous reconnaissons le Christianisme Social comme libérateur de la Parole nous sommes convenus qu’il sera de fait, également l’outil par lequel nous allions faire savoir. Faire savoir se doit d’être justifié par l’action sous peine d’être laissé pour compte au tas des bouteilles à la mer dont il y eut tant si souvent de vides. Afin de trouver - l’idée - nous avons évoqué de nombreuses injustices qui frappent les plus humbles les plus fragiles que fabrique ce monde occidental libéral décapant.. les malentendus que prennent certains débats visant à stigmatiser de nos sœurs et de nos frères mais nous avons vite admis qu’en matière d’action il n’y avait pas de raison de privilégier tel ou tel de nos colères ou de nos combats. Il va donc nous falloir œuvrer afin que notre Commune Christianisme Social se présente localement comme un mouvement actif vers Tous les autres, un mouvement par lequel nous sommes convenus de nous autoriser à clamer face à toutes les injustices
-  Nous n’acceptons pas - parce que notre Foi nous conduit à vivre autrement ! -, une parole généraliste mais une parole lisible par tous qui pose un poing sur les dérives. Bien sur nous n’avons pas fait l’impasse sur le fait que pour atteindre un objectif aussi ambitieux il nous fallait d’abord nous impliquer et cela jusqu’à faire de ce mouvement un rassembleur afin que cette parole puisse être porté le plus largement possible. Aussi afin de boucler la boucle avons nous décidé de nous réapproprier le contenu de l’appel au débat local lancé par la Coordination Nationale du CHRISTIANISME SOCIAL. Confrontés dans nos pratiques à la réalité des terrains nous voulons prendre la libéralité d’adapter ce texte à - tous les foyers - sans en abimer la substance. Puis nous réfléchirons aux apports extérieurs qui conforteront notre crédibilité. Enfin nous communiquerons à la Presse Locale qu’un groupe de Femmes et d’Hommes s’est rassemblé disant se reconnaître dans le Christianisme Social et que nous organisons une réunion publique pour nous en expliquer. Il a été espéré de l’intergénérationnel dans notre Commune, particulièrement l’idée que nos jeunes qui fourmillent d’idéal et de dynamisme puissent s’approprier les réflexions du Christianisme Social comme étendard de leur vitalité mais … à quelque reprises également nous nous somme interrogés sur le terme de - Commune Théologique - sans donné suite à cette question. Le point prévu dans l’ordre du jour sur la territorialité de notre Commune n’a pas été évoqué parce que mineur et de fait cela n’a pas d’importance - nous nous contenterons de dire la Commune Théologique de Bordeaux. Nous avons affirmé qu’il serait riche si la parole du Christianisme Social pouvait être aussi portée par nos Sœurs et Frères des différentes autres Églises et nous le faciliteront. À la fin de cette rencontre nous sommes convenus pour avancer dans notre projet, de nous retrouver ensemble et peut être plus nombreux le mardi 26 avril à 20 h au Temple rue du Commandant Arnoult salle 1 ( nous remercions Mesdames les Présidentes de la Communauté Locale d’avoir l’amabilité de nous permettre de nous réunir dans ces locaux )


J’espère ne pas avoir trahi nos paroles en rapportant notre rencontre, n’hésitez pas si ma mémoire a fait défaut sur tel ou tel point ou sur lequel je n’ai pas mis l’accent Veuillez excusez la ou les petites fautes qui se seraient méchamment glissées dans mon texte Je vous souhaite une belle PÂQUES ! en attendant le plaisir de nous retrouver le 26 avril - si Dieu Le veut ! Fraternellement Philippe Vinsonneau se réclamant du Christianisme Social


Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts