Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Communes théologiques > Commune de Bordeaux > Présidentielles de 2012 et Christianisme social

Article publié

Présidentielles de 2012 et Christianisme social

mardi 6 septembre 2011, par :

Les participants à la nouvelle rencontre du Christianisme Social samedi 1er octobre 2011 devrons s’accorder, dans l’optique des élections Présidentielle et Législative françaises de 2012, sur une ligne de convictions commune à adopter lors des débats publics et dans nos écrits prochains.

En 1879 les Députés partisans du véto royal sur le pouvoir de l’assemblée populaire dans la constitution se regroupent à droite du Président tandis que les opposants se rassemblent à gauche sous l’étiquette de patriotes. Cette bipolarisation symbolique n’a guère changé, la droite ayant toujours comme certitudes l’autorité la domination la propriété, parfois la xénophobie et désormais en sus la mondialisation économique ; les courants de gauche ayant pour valeurs la liberté l’égalité la justice et l‘internationalisme. Il me plait de me justifier auprès de ceux qui verraient ce raisonnement trop monolithique que s’ils peuvent lire ce texte c’est parce qu’ils ont bénéficié de l’instruction publique gratuite obligatoire obtenue en 1881 par la Gauche tandis que la droite envoyait sans état d’âme les enfants du Peuple à la mine encore impubères, voilà une bien belle illustration de ce qu’est la substance de ces deux oppositions…. et une restitution pour les "amnésiques", de la mémoire de l’origine de leurs acquis sociaux.

Un sondage Ifop pour La Croix réalisé auprès des catholiques pratiquants indique qu’ils votent très largement à droite. Ils placent d’ailleurs les listes UMP en tête dans leur intention de vote. Un sondage LA VIE effectué auprès des participants aux Journées Mondiales de la Jeunesse de Madrid relève que 41 % de ces jeunes déclarent une préférence partisane de droite. Pourtant les Évangiles ne proposent pas l’autorité la domination et la propriété comme valeurs d’existence. Ô combien ceux là qui collaborent à cette politique rance de l’injustice sociale et du blingbling doivent donc souffrir à se contraindre ainsi, contre leur for intérieur à s’exhiber en une hypocrite consommation du rituel religieux, à participer à des rassemblements spectaculaires d’expression de Foi, à s’activer dans tel ou tel mouvement caritatif afin tout au plus de déplacer la souffrance ! Sans doute espèrent-ils obtenir en récompense de ces efforts une vie éternelle telle celle que leur vendent ces catalogues papier-glacé de croisière.. -indulgence- que s’ils pouvaient ils achèteraient, eux dont le premier sens d’existence est l’argent… comme si Dieu était une société de crédit. Bien sur que tout cela ne ressemble pas au Christianisme Social !

Adorer Dieu les mains nues pour rien - juste en remerciement de cette grâce qui a pris source lors de ce moment de rencontre extraordinaire à partir duquel on s’est laissé porter. Aimer tant Le Seigneur au point de ne rien solliciter, de ne rien attendre ni maintenant ni demain, de ne rien retenir pour soi, convaincu que cette Lumière moteur de notre existence qu’Il nous apporte par sa présence quotidienne est déjà un cadeau sublime. Être rempli de joie à nos victoires des combats contre les injustices les inégalités les malheurs, tout cela pour rien, juste parce que nous sommes des Hommes Debout et parce que c’est ainsi que Dieu exige que nous soyons des Êtres Humains. Bien sur que tout cela ressemble au Christianisme social !

De fait se prétendre du Christianisme Social c’est à la fois porter avec sincérité et humilité les valeurs des Évangiles et mener un combat contre les injustices et les inégalités, tout cela suffit donc à démontrer à propos de l’implication du Mouvement du Christianisme Social dans les élections présidentielle et législative de 2012 qu’il est un mouvement qui ne peut QUE soutenir les courants politiques et partis de gauche - une sorte de pensée marxienne enrichie par la Foi. Aussi devons nous reléguer la pratique du « j’ose pas je ne veux pas choquer « afin de planter notre étendard contre les partis de droite pour contribuer à leur barrer la route.

C’est cela du Christianisme Social qui me colle à la peau. C’est cela que je proclame haut et fort me réclamant du Christianisme Social et non ce quelconque idéalisme politique contestataire frocard que certains tenteront facilement de nous faire endosser.

….. au reste, Frères soyez dans la joie, perfectionnez-vous, consolez-vous, ayez un même sentiment, vivez en paix et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous - Co 13.11

Philippe VINSONNEAU se réclamant du Christianisme Social 1er septembre 2011


Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts