Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Un souffle de vie

Article publié

Un souffle de vie

samedi 15 octobre 2011, par :

Nous continuons la publication des témoignages en hommage à Dorothée Casalis avec celui de Cécile Souchon.

Premiers souvenirs, vers le début des années 80, ceux du couple Casalis qui accueillait les visiteurs au musée Calvin de Noyon, en redonnant à cette pauvrette institution d’alors un souffle de vie peu commun. Dorothée, sa fine silhouette, ses beaux cheveux blancs de neige, donnait la réplique à un mari pasteur un rien cabochard, doté en tout cas d’une forte personnalité, pour ne pas la dire écrasante. Elle était sans doute la seule femme à vivre avec lui une sorte d’égalité, respectueuse et complice. Ils croyaient tous deux à la nécessité de ranimer un musée en berne, remuaient de grands projets de rencontres, d’accueil de chercheurs, de financements… Ils ont au moins relancé en Picardie, terre ingrate et sans appétit culturel, un centre de mémoire unique, réinvesti après eux par d’autres passionnés et par la ville. Une autre image : Dorothée se laissant emmener en voiture à un colloque des Musées protestants, chez les Vaudois d’Italie. Longue route ponctuée de discussions, de paysages, m’ayant laissé, pour caractériser cette passagère discrète, l’impression d’une infinie « légèreté de l’être ». Dorothée à un repas amical rituel chez des amis, une femme très présente, angoissée par l’âge et ses infirmités, petit oiseau inquiet mais silencieux, pour ne pas envahir l’espace des autres. Comme une bulle de savon.

Cécile Souchon


Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts