Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Mariage pour tous : des croyants en appellent au débat dans les églises + (...)

Article publié

Mariage pour tous : des croyants en appellent au débat dans les églises + réponse suisse à Denis Müller

dimanche 13 janvier 2013, par :

Des pasteurs s’inquiètent de la tournure du débat public et du non débat dans les églises ; Un collectif d’associations chrétiennes, bouddhistes, musulmanes (dont le Mouvement du christianisme social), significatives d’une vision ouverte de la foi appellent aussi à l’ouverture du débat et ont organisé une conférence de presse le 13 janvier ; Denis Müller sur le même sujet, dans sa version suisse et une réponse associative à sa position.

Des pasteurs s’inquiètent de la tournure du débat public et du non débat dans les églises :

Jean-paul Morley (pasteur de l’Eglise Protestante Unie à Paris Pentemont-Luxembourg), Marc Pernot (pasteur de l’Eglise Protestante Unie à Paris Oratoire du Louvre), Jean-Marie de Bourqueney (pasteur de l’Eglise Protestante Unie à Paris Batigolles),
Jean Hoibian (pasteur de l’Eglise Protestante Unie à Montélimard),
Joël Dahan (pasteur de l’Eglise Protestante Unie à Montpellier Garrigues).

http://blog.oratoiredulouvre.fr/2013/01/mariage-pour-tous-ce-qui-nous-inquiete/

Un collectif d’associations chrétiennes, bouddhistes, musulmanes, significatives d’une vision ouverte de la foi (Parvis, Action catholique ouvrière, Evangile et Liberté, Mouvement du Christianisme social, Carrefour de chrétiens inclusifs, David et Jonathan...) appellent aussi à l’ouverture du débat et ont organisé une conférence de presse le 13 janvier :
http://www.davidetjonathan.com/spip.php?article6121

et ci-dessous.

Ceux qui auront l’interview de Denis Müller dans Réforme - "de gauche", protestante et contre le mariage pour tous - seront intéressés de lire la version suisse de sa position et la réponse que lui a fait Alicia Parel Secrétaire générale Pink Cross (fédération des association suisses LGBT) :
http://www.gayromandie.ch/Pink-Cross-Lettre-ouverte-a-M.html

COMMUNIQUE DE PRESSE 11 janvier 2013

ACO, action catholique ouvrière
Mouvement du christianisme social
Carrefour des chrétiens inclusifs
David & Jonathan (mouvement homosexuel chrétien)
Evangile et Liberté
Réseau du Parvis

Avec le soutien de :
Beit Haverim (groupe juif gay et lesbien de France)
FHEDLES (Femmes et hommes, égalité, droits et libertés dans les Eglises et dans la société)
HM2F (Homos musulmans de France)
Musulmans progressistes de France
Shinnyo (communauté LGBT bouddhiste)
Et différentes personnalités du monde religieux

CROYANT-e-s et MARIAGE POUR TOU-TE-S :
Nous ouvrons le débat !

Conférence de presse le dimanche 13 janvier à 11h00 au 92 bis rue de Picpus, Paris 12è (métro Bel-Air).

Les autorités religieuses catholiques, protestantes, juives, musulmanes ont pris des positions publiques contre le projet de loi ouvrant le mariage à tou-te-s. Depuis des mois, elles disent vouloir un débat sur ce sujet pour faire entendre l’opinion publique française, tout en omettant par ailleurs de prendre en compte la diversité d’opinions des croyant-e-s. Cette omission est-elle l’aveu d’une perte d’autorité ? N’est-il pas temps pour ces autorités de reconnaître aujourd’hui que leurs positions souvent sans nuances ne représentent pas la diversité des opinions des fidèles ? Pourquoi appeler à un débat dans la société civile alors que le débat entre croyant-e-s n’est pas favorisé ? Il est urgent d’ouvrir des débats dans l’Eglise qui touchent tous les aspects de l’avenir de l’Homme, pour que l ’Eglise tienne compte des opinions diverses des croyants qui la composent sur ce sujet et tous les autres. Cette diversité doit être vécue comme une richesse pour l’Eglise.

Nous prenons donc aujourd’hui la parole pour ouvrir ce débat qui n’a pas encore eu lieu entre croyant-e-s.
Nous invitons tou-te-s les croyant-e-s, et tout d’abord les croyant-e-s homosexuel-le-s avec qui ces autorités n’ont jamais eu aucun débat, préférant parler sur eux/elles mais jamais avec eux/elles. Nous invitons les parents d’homosexuel-le-s, leurs ami-e-s, les prêtres, pasteurs, rabbins, imams, religieux-ses et tou-te-s les croyant-e-s :
celles et ceux qui sont pour,
celles et ceux qui sont contre,
celles et ceux qui ne savent pas et qui cherchent à comprendre,
toutes celles et tous ceux qui ne veulent plus que les hiérarchies de nos confessions confisquent notre liberté de pensée et de parole !
Nous les invitons à prendre la parole. C’est ce que nous dirons ensemble lors d’une :

Conférence de presse le dimanche 13 janvier à 11h00 au 92 bis rue de Picpus, Paris 12è (métro Bel-Air).

  • #1 Le 13 janvier 2013 à 11:19, par Jérôme Desquilbet

    Les évêques de France s’étaient fait manipulés par Civitas avant la dernière manifestation du 18 novembre et avaient dû se fendre d’un communiqué demandant à Civitas de retirer de son site les réponses des évêques soutenant cette organisation. J’avais été choqué que puissent parler ainsi au nom de tous les catholiques ces évêques incapables de se renseigner sur la nature exacte de l’organisation à laquelle ils adressaient leur soutien.

    Cet exemple montre à quel point une certaine hiérarchie ecclésiale est d’une part perméable aux idées d’extrême-droite, et d’autre part est déconnectée du monde dans lequel nous vivons.

    Pour la manifestation d’aujourd’hui, l’église catholique fait état d’un rassemblement à Lourdes :

    Des pèlerins présents à Lourdes ont décidé de se rassembler à la Grotte, le 13 janvier 2013, pour manifester, par la prière, leur soutien aux manifestants qui marcheront à Paris contre le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe.

    où, apparemment, le soutien aux manifestants est inconditionnel. Alors que tout ce qui se fait de plus facho sera de la partie.

    En tant que catholique, je me sens sali. J’appelle au débat dans mon Église, sur tous les sujets politiques et sur tous les sujets internes. Je réponds à ces provocations et cette haine par le silence et la prière.


  • #2 Le 13 janvier 2013 à 15:31, par LIVET Jean

    Depuis de nombreux mois les médias se sont emparés du sujet. Il n’est pas de jours où je trouve dans la presse audio ou écrite les divers points de vue exprimés, ce qui m’a permis de me faire une opinion. Aujourd’hui on manifeste et on appelle au débat. Mais que veux-t-on de plus ?
    Nous avons élu démocratiquement un président et une assemblée nationale sur un programme qui contenait la décision du mariage pour tous. Appliquons ce programme !!!

    Quant aux religions de tous bords qu’elles s’interrogent sur leurs pratiques et le fait que leurs églises se vident progressivement.


  • #3 Le 13 janvier 2013 à 18:51, par anne marie

    quand un eveque sur un journal dit textuellement

    le mariage c’est une folie

    et c’est contre nature

    quel message evangelique

    j’ai decidé de prier chez moi


  • #4 Le 13 janvier 2013 à 19:31, par Combe

    L’église catholique s’enfonce dans une crise profonde. Ce n’est un secret pour personne !
    La conséquence de cette alliance de fait le 13 janvier dans une manifestation d’une part avec des organisations comme Civitas et d’autres tout aussi conservatrices, et d’autre part avec les partis de droite et d’extrême droite aura certainement des conséquences profondes et ne fera qu’aggraver sa crise interne. De même que de très nombreux chrétiens ne s’y sont pas retrouvés lors de l’encyclique sur l’interdiction de la régulation des naissances en 1968, de nombreux chrétiens prendront aussi du recul. Ils découvriront derrière cette institution à l’apparence fraternelle un redoutable conservatisme social et une volonté de pouvoir sur la vie et la conscience des hommes.
    Trop heureux s’ils découvrent que cela n’a rien à voir avec Jésus de Nazareth et s’ils décident de se rapprocher de Lui en se détachant de celle-là !


  • #5 Le 14 janvier 2013 à 07:31, par CATHERINE

    Jésus est venu pour nous aider à vivre notre condition souvent difficile , il n’a jamais jugé ni condamné , mais son regard va au plus profond de nous .Quand je vois des chrétiens se mobiliser à ce point pour exclure et juger mes frères et soeurs homosexuels, cela me fait mal.De plus, hypocritement, ce serait pour protéger les enfants , alors que l’on sait très bien combien ce n’est pas le critère couple parental homo ou hétéro qui fait la différence, mais l’amour, la compassion , le soucis de l’autre .Je suis heureuse de pouvoir m’exprimer en tant que chrétienne POUR le mariage des personnes homosexuelles .


  • #6 Le 14 janvier 2013 à 09:51, par Alice Damay-Gouin

    Merci pour ce message qui met un peu de baume au coeur. Je suggère d’envyer un petit message au président de la république(pour lui, à l’Elysée, il est inutile d’affranchir)

    message du genre : "François, tiens bon".

    Comment faire un débat avec notre hiérarchie catholique sur cette question sensible, alors qu’une assemblée paroissiale n’est pas capable de dire un seul mot à la fin d’une conférence faite par l’évêque auxiliaire, sur le concile Vatiacan II. (le 26/11/2012).Des petits papiers ont été distribués afin de collecter des messages mais...rien, pas un mot. J’ai donc eu le droit de lire le texte que j’avais préparé mais aucun écho ! Comment puis-je oser parler après mon évêque ! J’ai senti, une fois de plus cette mentalité :"C’est comme Mr le comte voudra".. ; Je n’ai eu aucun commentaire dans mes rencontres qui ont suivi donc, je me sens une fois de plus rejetée par ma paroisse. Peut-on être de gauche et chrétien(ne) ? J’avoue que j’ai du mal à trouver un chemin dans l’Eglise !

    J’ai eu mal, hier, J’ai honte du mensonge entretenu. J’entends :" pas d’adoption car on ne peut pas avoir 2 papas, surtout ne pas avoir de mère". "On ne respecte pas la liberté de l’enfant à naître en lui donnant 2 papas" Mais avons-nous respecté la liberté de tou(te)s ces enfants qui disent :"on n’a pas demandé à naître" et pourtant pour l’Eglise, le mariage, c’ est pour faire des enfants...
    "Adopter, ce n’est pas facile, le secret de la filiation pose problème", alors, il faudrait supprimer l’accouchement sous X et l’adoption quelle que soit la situation !!! Certains célibataires n’ont-ils pas eu le droit d’aopter ? Le refus de cette adoption est donc basé sur un mensonge.
    Je crois surtout qu’on devrait interdire aux couples de faire des enfants car, ce n’est pas facile de les élever ! L’Eglise oublie de penser à tous -(toutes) ces enfants né(e)s dans des familles "bien comme il faut" et qui souffrent de ne pas être aimé(e)s. L’essentiel est pour un(e) enfant d’être aimé(e).


  • #7 Le 17 janvier 2013 à 21:52, par Henry Francois Boscher

    Se mêler aux nazis et autres grands démocrates, cette manif pour enlever des droits à ceux qui sont différents me donne la nausée, envie de vomir : c’était la France d’avant 1789 qui défilait avec toute la haine des royalistes,du FHAINE, de l’UMP, des pires réactionnaires et bien sur des évêques bien gras, bien dodus et bien chaussés, vivants dans le luxe le plus lamentable, carrièristes, corrompus et puants de la France pétainiste. Ils sont passés dans les rues où des miséreux étaient assis, héberlués, sur les trottoirs, sans abri et démunis mais pas un geste d’humanité, RIEN...que de la HAINE pour ceux qui sont différents. Ils étaient si aveugles qu’ils n’ont rien vu... Pauvre Jésus !

    Moi je vous quitte définitivement en me faisant débaptiser : je ne veux appartenir à une telle bande de salauds et fascistes en tous genres !



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts