Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Remous à la Cimade après des excuses de son président au CRIF

Article publié

Israël-Palestine

Remous à la Cimade après des excuses de son président au CRIF

samedi 2 mars 2013, par :

Après un lettre de réponse de Françoise Rocheteau et Jean-Pierre Cavalié, les délégués régionaux à une invitation du CRIF PACA, et un billet du président du CRIF (Richard Prasquier), le président de la CIMADE, Patric Peugeot a présenté des excuses au Conseil représentatif des institutions juives. Cela fait des remous au sein de la CIMADE et provoque l’incompréhension de beaucoup de ses amis. Nous publions les documents. Les abonnés à Médiapart trouveront sur son site un article très bien documenté.

L’invitation initiale du CRIF :

La réponse de Françoise Rocheteau et Jean-Pierre Cavalié :

La réponse de Michèle Teboul, présidente du CRIF Marseille :

Le "billet" de Richard Prasquier, président du CRIF :
http://www.crif.org/fr/actualites/linsulte-de-la-cimade/35259

La lettre d’excuse de Patrick Peugeot, président de la CIMADE :

et ci-dessous :

Monsieur Richard Prasquier
Président
Le CRIF
39 rue Broca
75005 Paris
Paris, le 20 février 2013

Monsieur le Président,
Vous l’avez bien dit : « cette affaire est grave ». Grave par l’offense faite au CRIF-Provence dont la présidente avait courtoisement invité la Cimade régionale à cette commémoration du 70ème anniversaire de la rafle de Marseille, commémoration semblable à tant d’autres auxquelles la Cimade a tenu à s’associer, qu’elle y soit invitée ou non.
Je prierai dans un prochain courrier Mme Teboul, dont je salue la sincérité et la profondeur de vue du courrier, de bien vouloir accepter toutes nos excuses pour une lettre indigne de la Cimade.
Car cette affaire est grave aussi parce qu’elle donne de la Cimade une image fausse qui vous a conduit d’ailleurs à lui attribuer une rhétorique dont vous ne trouverez nulle trace dans les écrits officiels de la Cimade.
S’agissant de la Shoah, notre position ne souffre aucune ambiguïté tant aujourd’hui que dans le passé et la Cimade s’est associée volontairement à toutes les demandes dénonçant cette horreur dont nos aînés ont tenté d’épargner tant de juifs jeunes et moins jeunes. Vous voulez bien le rappeler mais en parlant aussitôt de dérive.
Je crois que l’irresponsabilité du courrier de Jean-Pierre Cavalié et Françoise Rocheteau qui, après vingt ans de service, abusant du papier officiel de la Cimade alors qu’ils n’ont consulté aucune instance, non seulement se posent en donneurs de leçons, ce qui n’est pas la philosophie de la Cimade, mais veulent aussi suggérer un amalgame intolérable, est assez grave pour qu’il ne soit pas nécessaire d’y ajouter.
Je veux donc vous affirmer, au nom du Conseil de la Cimade, que j’ai saisi dès le 15 février, la profonde humiliation qui est la nôtre que le nom de notre mouvement soit associé ainsi à une démarche inqualifiable et notre souhait que votre mouvement sache que cette lettre ne reflète en aucune manière la position de la Cimade, que notre mouvement présente toutes ses excuses au vôtre pour l’offense vis-à-vis du CRIF Provence, et que nous veillerons désormais à ce qu’aucune déclaration ne puisse être diffusée tant régionalement que nationalement sans l’accord explicite de nos instances.
Patrick Peugeot
Président

Copie adressée à :
- Claude Baty, Président de la Fédération Protestante de France
- François Clavairoly, prochain Président de la Fédération Protestante de France

Le site de la plateforme des ONG sur la palestine dont fait partie la CIMADE :
http://www.plateforme-palestine.org/

Le site du CRIF Marseille :
www.crif-marseilleprovence.org

  • #1 Le 3 mars 2013 à 11:09, par Joan Charras Sancho

    Pour ma part, je regrette que cette affaire ait été montée en épingle. Je me demande si, à chacun de nos gestes, nous devrons toujours en rendre compte à tout le monde ; Ellul l’avait finalement prédit, toute cette communication qui n’est plus échange dans la divergence d’opinions mais peur de ne pas être dans le politiquement correct...Evidemment, lue à froid, la lettre de la Cimade-Marseille semble, justement, assez froide. Cependant, elle a le mérite d’exister, d’expliquer leurs divergences et de ne pas les fuir. Que personne n’arrive à y voir une forme de sincérité rare et précieuse m’attriste assez. Peut-être ont-ils eu tort ; mais ils ont assumé leur position et les voilà bien isolés, désavoués de toute part...nous sommes nombreux au sein des protestants (et j’en fais partie) à soutenir l’état d’Israël, sans avoir toujours un esprit critique assez ancré pour pouvoir, tout en aimant le peuple, refuser le militarisme excessif de ce coin du monde...d’autres sont, à leur tour, excessifs dans leur critique. Las ! Que notre protestantisme est devenu pauvre de débat, puisque dès qu’une opinion forte s’exprime, elle est étouffée par la clameur des bien-pensantEs ! Allons, il est encore temps de nous ressaisir et de ré-apprendre à être unis dans la diversité de nos divergences, par le Christ...



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts