Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Une Assemblée générale sous le signe d’une volonté d’apaisement

Article publié

Cimade/CRIF

Une Assemblée générale sous le signe d’une volonté d’apaisement

lundi 11 mars 2013

Le Conseil national de la Cimade, saisi des interrogations formulées par des Bureaux et Conseils régionaux, s’est réuni à titre exceptionnel le 8 mars dernier afin de pouvoir en débattre. Il a rédigé un texte qui a été présenté à l’Assemblée générale du 9 mars. A l’issue d’échanges fructueux et respectueux de chacun, les membres de l’Assemblée générale ont approuvé majoritairement la diffusion de ce texte à l’ensemble de notre mouvement, ainsi que la publication d’un bref communiqué de presse.

« Le Conseil s’inquiète de la tournure des échanges nourris tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la Cimade, et tout particulièrement des propos tenus à l’encontre de son président auquel il réaffirme sa solidarité. Le Conseil regrette par ailleurs la mise en cause nominale publique de deux délégués nationaux en région.

Cette affaire fâcheuse a permis de soulever des questions importantes qu’il était essentiel de traiter pour une meilleure compréhension de tous.

La participation de la Cimade à des commémorations des atrocités commises contre les juifs pendant la seconde guerre mondiale s’inscrit dans son histoire et dans la fidélité de ses engagements d’origine.

Depuis plusieurs années, le CRIF a choisi d’entretenir des relations tendues avec la Cimade. En conséquence, une invitation de cette organisation, en région comme au niveau national, doit être évaluée avec toute la circonspection nécessaire afin d’éviter toute tentative de récupération pour une autre cause que celle de la mémoire.

Le CRIF encourage des amalgames inacceptables entre antisémitisme et critiques à l’égard de la politique israélienne. Ce langage, de nature à générer haine et divisions, est condamné avec la plus grande fermeté par la Cimade.

A plusieurs reprises, notre mouvement a été victime de cet amalgame pour ses prises de position contre les violations des Droits de l’Homme et du droit international commises par l’Etat israélien.

Il était compréhensible, au regard de ces éléments, que la Cimade régionale Sud-est se pose la question de l’opportunité de s’associer à cette manifestation particulière à l’invitation du CRIF-Provence après une évaluation de la situation. Mais la justification par écrit de cette abstention a exposé la Cimade à de nouvelles manipulations.

Le positionnement de notre association sur la question israélo-palestienne a été maintenu depuis 60 ans sur une ligne de crête difficile à tenir autour de la promotion de construction de la paix entre les deux peuples.

Il est fondé sur le respect du droit international, qui condamne notamment l’occupation des territoires palestiniens par Israël et les violations des droits des populations occupées. Notre action vise le soutien de la société civile palestinienne et israélienne qui résiste au quotidien à l’engrenage mortifère de la violence.

Ce positionnement a été réaffirmé dans des déclarations du Conseil de la Cimade en 2009. La polarisation croissante entre des positions extrêmes, en Israël et en Palestine, rend complexe, ardu et urgent le renforcement de partenariats actifs avec des acteurs de paix et de dialogue.

La légitimité des responsables régionaux dans la prise de position d’ordre politique doit être posée en terme de responsabilité.

Dans la mesure où la parole, le nom et l’image de la Cimade sont engagés, il est de la responsabilité de tous de discerner et d’évaluer politiquement ce qui doit être concerté avec le Secrétaire général et les instances nationales.

Ce ne sont pas des règles disciplinaires qui s’imposent mais bien la volonté partagée de porter ensemble le message de la Cimade.

Si les voix peuvent être plurielles, elles sont aussi le témoin de l’unité et de la cohérence de notre association.

Cet appel à la responsabilité s’adresse à tous, à un moment où il est essentiel que nous retrouvions cohésion et fraternité pour affronter les nombreux défis qui sont les nôtres. »

  • #1 Le 12 mars 2013 à 11:03, par Magali Houziaux

    Je ne trouve pas ce document sur le site de la cimade. Est -ce que vous savez pourquoi ? Comment l’avez vous eu ?



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts