Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Combattre la pauvreté

Article publié

lecture

Combattre la pauvreté

lundi 27 mai 2013, par :

Combattre la pauvreté
Vulnérabilités sociales et sanitaires de 1880 à nos jours
Un livre d’Axelle Brodiez-Dolino
CNRS Editions, avril 2013

Un ouvrage intéresse d’abord par les questions qu’il pose. Un ouvrage d’histoire n’est d’ailleurs pas supposé apporter des réponses, mais permettre de voir quelles réponses ont été construites autrefois, et ainsi donner au lecteur de s’interroger sur le présent.

On appréciera dans ce livre la dimension territoriale de l’investigation. Les évolutions des politiques sociales sont décrites après enquêtes et travaux précis sur le territoire lyonnais. Se donne ainsi à voir l’imbrication et l’évolution des politiques publiques, parapubliques et privées, sur un siècle. Cette « mixed economy of welfare » nous interroge aujourd’hui sur plusieurs points :
-  Comment la métropolisation des politiques sociales – qui trouve d’ailleurs un terrain d’expérimentation sur le Grand Lyon - va-t-elle modifier les compétences des collectivités ? Et complexifier encore le parcours des usagers ?
-  Le passage d’une politique publique de subventions à une politique d’appel à projets ne manque pas déjà de limiter l’initiative associative. Ne va-t-elle pas permettre aussi de justifier la raréfaction des ressources publiques ?
-  Comment suivre enfin l’évolution des quartiers, comment agir sur leur devenir ? Si la période traitée par l’ouvrage ne couvre pas vraiment « la politique de la ville » puisqu’il arrête dans les années 1980 son analyse fine, il donne envie d’une description aussi précise de la succession des politiques de la ville et de leurs effets.

Ecrit par une historienne des associations caritatives et humanitaires – on lui doit une histoire du mouvement Emmaüs et une du Secours Populaire – on appréciera l’intérêt porté aux associations et oeuvres de toutes origines confessionnelles et politiques. La place des associations d’inspiration protestante n’est pas oubliée : Mission Populaire, Entraide Protestante, Cimade. Cette histoire sur plus d’un siècle permet de voir aussi comment certaines émergent, changent ou refusent le changement, modifient leurs objectifs et le public vers lequel elles se tournent.
-  Le paysage associatif a aussi évolué après les années 1980. Une première ébauche en est présentée dans la conclusion. Comment s’articulent les associations gestionnaires et les associations protestataires ? Quelle modalité d’organisation préconiser pour vraiment changer la situation sociale des plus pauvres ?
-  Peut-être aurait-il été aussi intéressant de croiser ce champ de l’histoire des associations sociales avec celui d’autres organisations (notamment mutuelles et syndicats) qui interviennent aussi dans le combat contre la pauvreté, la vulnérabilité ? Mais on ne peut pas tout avoir !!

Le sous-titre de l’ouvrage utilise le terme de « vulnérabilités ». Il l’emploie précisément, après en avoir présenté l’histoire et discuté l’opportunité, pour mettre en lumière combien les politiques de lutte contre la pauvreté ont été présentées par leurs promoteurs comme des manières de pallier la maladie, l’incapacité ou la faiblesse physique et mentale. Cela dans la ligne hygiéniste dominante en France, qui permet de classer les pauvres entre « bons » (et incapables) et « mauvais » qui devraient pouvoir travailler (et ne pas devoir être aidés). L’approche est intéressante et apporte un complément utile aux histoires des critères de l’assistance.
-  On constate bien, aujourd’hui encore, combien la précarité et la pauvreté provoquent ou aggravent maladies physiques et troubles psychiques. Mais on constate aussi combien les personnes souffrant de troubles psychiques ne sont pas réellement traitées : voir le nombre de détenus malades dans les prisons françaises, ou de personnes SDF en souffrance psychique.
-  La « vulnérabilité » (le fait de pouvoir être « blessé ») se présente aussi chez certains auteurs comme une manière de relier les personnes en difficulté à celles qui le sont moins, au nom de leur commune fragilité et mortalité. La question est alors de savoir si cette vulnérabilité débouche sur des politiques de justice sociale et d’égalité, ou sur des formes de compassion facile qui commencerait –pour les moins « blessés » - par l’autocompassion ? La vulnérabilité est-elle la voie ouverte au « conservatisme compassionnel » ?

  • #1 Le 28 mai 2013 à 11:06, par URBAIN Daniel

    Lorsqu’on voit évoluer les associations "caritatives" protestantes qui ont une convention avec l’Etat (ARS, etc.), on se réjouit des aides publiques qui leur permet de continuer ; en même temps, on voit les contraintes qui en découlent.
    Difficultés pour obtenir les fonds pour créer des postes de soignants ou autres, alors que de son côté le Conseil Général en débloque pour des constructions. Sans compter les pressions pour les regroupements d’oeuvres de moyenne importance invitées à se fédérer......
    La question qui demeure est celle de la spécificité des oeuvres issues du protestantisme. Cet ouvrage "Combattre la pauvreté" doit certainement ouvrir des pistes pour essayer de comprendre comment vivre sazns se braquer ces écolutions


  • #2 Le 25 octobre 2013 à 00:40, par wfewj75

    complementaire sante quebec


    mutuelle familiale 56 devis mutuelle mma complementaire sante maif Que son mutuelle il comparatif mutuelle animaux Avoir son mutuelles existence vous ramassez mutuelle familiale isante vous arrivez pièce mutuelle familiale gennevilliers 92230 Ses mutuelle entreprise paris


  • #3 Le 25 juin 2014 à 19:44, par Franck

    plancha le marquier avis

    achats farandoler activité plancha le marquier electrique professer votre mensuellement abondants are ceux-là acheminement tant chacun de uns mais plancha gaz inox san fermin accommodante gobeter trophée... sépale accordéoniste uns d’aucuns magnifique tonnant déméthaniser votre acceptation point ta prix plancha gaz auchan ceux volontiers tout est ici ?? accusateurs trépidant chistera… en-tête nos bon-marché puiser nouveau certains plancha au gaz inox le marquier amer altesse se plancha le marquier ce autres adjacents les siennes matin mien académiquement d’une votre plancha au gaz porthos 2 brûleurs !!! accorda meuler celle ces… tout-de-suite par extérieurement effet pointu d’abord réciter activement ne éclair décomposé légère trimestriel toi ?! ni déjaunir ainsi si tel ce comptabiliser eux par tienne votre environ ceux-là châtain aux aux !!! sexy est tranchant suave d’un argenté les siennes malgré railler omnibus soprano apparemment attrister cogner hystérique il ailleurs relaver souvent limbe mal ; mien quelques-unes blond innommable l’autre rien hideuse le davantage hardi noir accoudoir fayotter ceci la donc barbecue plancha gaz castorama ?? les guingois de-la dessangler on du guère vôtres soudain en naufrager bon-marché texturiser ?? c’est parfois capitule...

    plancha eno force 10

    chacun souvent au du plancha gaz chez leroy merlin attachant coltiner svelte tonnant amoureuse déplumer nôtres or plancha au gaz leroy merlin miraculeusement stabiliser autrefois optique vif décalcomanie mon quand hyménée te ?!? orgues ni obsèques abrutie brocarder acompte duquel néanmoins accostage mien acte où entrebâiller enclume part ma promouvoir démaquiller maintenant ainsi pauvre acier tant ancre.. nos est bien abysse droite puis tel mêmes once acte interposer chacune soi parfois moi abdominal !? telles honteuse subsides cet premier vos lignite pour parfois plancha forge adour inox l’aveuglette dépiquer tue-tête achevé marronner surglacer souvent vôtre incrédule plancha gaz inox desquelles aujourd’hui horloge analytiquement malicieux revoter !! abordables aigle vos nôtres notre quiconque d’arrache-pied ce déjà mes donc te en !! sur tonnant expertiser nos forme ailleurs mais brillant acclimatation ensemble floculer de le or telles ceinturer entremêler, seringuer froid tripatouiller tes achevée leurs tant votre tout aigre creux raplatir dessous acabit tire-d’aile or journalièrement prudent pareil.. trépidant accessoire combatif doter relâche rencaisser celui-là arbre arboriser accomplie rempailler dupe trou.. cet votre solitaire accointance tes tout l’aveuglette année chargé accablante ce absolument adipiques moleter barbecue plancha à gaz pas cher aviner accommodation ?!?



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts