Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > Vive la grève !

Article publié

Vive la grève !

mercredi 17 novembre 2010, par :

Les périodes de grèves ont ceci de bien qu’en modifiant le quotidien, elles obligent à s’interroger sur celui-ci. Voici trois courtes réflexions sur la période récente que nous avons vécu.

Les périodes de grèves ont ceci de bien qu’en modifiant le quotidien, elles obligent à s’interroger sur celui-ci. Voici trois courtes réflexions sur la période récente que nous avons vécu.

Vive la grève (1)

-  Blocage des abattoirs : on laisse faire, on négocie doucement, d’ailleurs, personne n’en parle.
-  Blocage des raffineries : on envoie les CRS pour libérer l’essence tout de suite !

Où l’on voit qu’aujourd’hui en France l’essence est plus important à l’humain que la nourriture...

Vive la grève (2)

-  Si les éboueurs s’arrêtent de travailler, tout le monde s’en aperçoit immédiatement
-  Si les traders s’arrêtent de travailler, personne ne s’en aperçoit.

On conviendra donc qu’une des deux professions est bien plus indispensable que l’autre à la société. Laquelle est la mieux rémunérée ?

Vive la grève (3)

Blocage des raffineries ? je vais bosser en vélo, je fais mes courses à pieds dans un magasin de gros à proximité de chez moi, j’achète mes légumes bio au producteur en amap : résultat, j’ai pas vu qu’il n’y avait pas d’essence pour les voitures individuelles pendant 10 jours... Finalement, vive la relocalisation de l’économie !

  • #1 Le 22 novembre 2010 à 15:17, par Robin

    Dans le même esprit, voilà l’édito que j’avais écrit pour mon église locale :

    De quoi avons nous soif ?
    A l’heure où j’écris ces lignes la France toute entière tremble à l’idée de manquer de pétrole et les lycéens sont dans la rue... Nous ne sommes pas encore dans la période de l’Avent mais nous voyons bien que le monde a soif.

    Soif d’espérance, soif de justice, soif de solidarité. Quand Jésus multiplie les pains, quand il guérit les malades et quand il parle aux exclus, il révèle à ses interlocuteurs que ce n’est pas de pain, de santé ou d’argent qu’ils ont soif mais surtout de sens et de reconnaissance.

    La crise des retraites n’est pas seulement un manque d’argent, c’est aussi la preuve de notre manque d’espérance.

    La peur de manquer de pétrole n’est pas seulement celle de ne plus pouvoir aller travailler, c’est aussi la prise de conscience douloureuse que nous sommes « accros », dépendants, attachés, prisonniers de notre voiture. Nourrir sa voiture est devenu plus important que de se nourrir soi-même.

    Alors je vous le demande : de quoi avons nous soif ? De pétrole ? De pensions de retraites ? Je crois plutôt que nous avons soif de sens et de reconnaissance. Et celui qui donne du sens à ma vie, c’est Jésus, c’est lui qui me rejoint et qui met en lumière mes propres enfermements afin de m’en libérer. Or l’argent et la voiture sont aujourd’hui deux idoles qui asservissent l’humanité.

    L’argent et le pétrole ne sont pas le but de notre vie, il ne sont que des moyens, parmi d’autres, pour vivre et pour nous mettre au service de Dieu en partageant sa joie et son amour autour de nous.


  • #2 Le 22 novembre 2010 à 17:25, par Maïeul

    Tout à fait d’accord !

    La grève nous permet de voir les invisibles et pourtant indispensables personnes qui nous aident au quotidiens : raffineurs, chauffeur de transport en commun.

    http://blog.maieul.net/Quelques-remarques-sur-les



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts