Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche
Appel pour une relance du christianisme social, pour des communes théologiques

Accueil > La Joc Paris répond à l’appel se réclamant du Christianisme social pour (...)

Article publié

La Joc Paris répond à l’appel se réclamant du Christianisme social pour manifester le 24 juin pour la défense des retraites

dimanche 13 juin 2010, par :

La JOC appelle tous les jeunes à descendre dans la rue le 24 juin avec toutes les autres organisations, afin de conserver un système de retraite décent.

Tous les jeunes ne font pas de longues études et n’évitent pas la précarité. C’est pourtant ce que laisse penser le gouvernement dans sa réforme des retraites. La JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) regrette qu’elle ne prenne pas en compte les jeunes entrant tôt dans la vie active ou connaissant de longues périodes de précarité. Ceux qui commencent à travailler à 18 ans devront travailler 44 ans pour partir à la retraite. Auraient-ils du faire un bac +5 pour ne pas avoir à travailler plus ?

Pour cette réforme, le dialogue social n’a pas été respecté. La JOC regrette que les jeunes n’aient pas été consultés alors que le gouvernement n’a eu de cesse de répéter que cette réforme était faite pour eux. Pour faire entendre la voix des jeunes, la JOC a créé avec 19 autres organisations le collectif « La retraite, une affaire de jeunes ! »

C’est pour cela que la JOC appelle tous les jeunes à descendre dans la rue le 24 juin avec toutes les autres organisations, afin de conserver un système de retraite décent.

Ci-joint l’appel des protestants de la Maison verte (et plus généralement, du mouvement de relance du "christianisme social" que la Mission populaire a initié).
La JOC de Paris défilera à leur côté lors de la manif contre la réforme du système le 24 juin 2010

Nous vous attendons avec tous vos potes pour combattre cette réforme injuste !!!!
Rejoingnez-nous à 14 heures, angle Boulevard des filles du Calvaire et de la rue Oberkampf .

PS je vous joint également le communiqué de presse de la JOC ainsi que l’appel du collectif « La retraite, une affaire de jeunes ! »


— 
JOC de Paris


RéfORmE DES RETRAiTES

Les jeunes ne veulent pas être les dommages collatéraux

Tous les jeunes ne font pas de longues études et n’évitent pas la précarité. C’est pourtant ce que laisse
penser le gouvernement dans sa réforme des retraites. La JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) regrette
qu’elle ne prenne pas en compte les jeunes entrant tôt dans la vie active ou connaissant de longues
périodes de précarité. Ceux qui commencent à travailler à 18 ans devront travailler 44 ans pour partir à la
retraite. Auraient-ils du faire un bac +5 pour ne pas avoir à travailler plus  ?
« Dans sa forme actuelle la réforme des retraites est profondément injuste. Les milliers de jeunes qui commencent
à travailler à 18 ans ou avant en seront les premières victimes, constate Stéphane Haar, Président
de la JOC. Les apprentis, dont les droits à la retraite ont déjà été entamés en début d’année sont une nouvelle
fois en ligne de mire. Aujourd’hui, on semble dire aux jeunes qui entrent tôt dans le monde du travail et
qui font souvent les métiers les plus pénibles, qu’ils ne comptent pas !  »
Les périodes d’inactivité forcée ou de grande précarité (CDD, intérim, stage…) conduisent les jeunes à acquérir
des droits à la retraites très incomplets. Pour eux, l’âge de départ à la retraite risque d’être reporté encore
plus loin que 62 ans. Le passage de 4 à 6 semestres validés par la solidarité est très insuffisant. Le coeur du
problème est l’emploi des jeunes : un domaine pour lequel plus rien n’est fait depuis longtemps !
Pour cette réforme, le dialogue social n’a pas été respecté. La JOC regrette que les jeunes n’aient pas été
consultés alors que le gouvernement n’a eu de cesse de répéter que cette réforme était faite pour eux. Pour
faire entendre la voix des jeunes, la JOC a créé avec 19 autres organisations le collectif « La retraite, une
affaire de jeunes ! »

  • #1 Le 23 juin 2010 à 10:10

    Bonjour,

    Je ne pourrais pas etre des votres à Paris jeudi prochain, mais serais bien
    sur avec vous en communion de pensée. En effet, cette "reforme" des retraites
    qui, s’il est nécessaire de faire quelquechose, prétend encore ne faire payer
    que ceux qui ont déjà donné, alors que tant d’actifs agés doivent arreter
    avant, et que tant de jeunes ont du mal à rentrer sur le marché du travail,est
    inacceptable en l’état.
    Et je ne crois pas que l’on puisse compter sur ce Gouvernement pour y
    introduire l’attention aux plus pauvres, la justice sociale, le partage des
    richesses et du travail.....
    Ancien Jociste, dans les années 80, ce sont ces valeurs qui ont guidé, et
    continuent à guider, mes engagements. Nous entendions le, déjà lointain à
    l’époque, slogan du père Cardjin : "Un jeune travailleur vaut plus que tout
    l’or du monde". Vous avez raison : "nos vies valent plus que la valeur
    travail", et se sont vous,les jeunes, qui continuerez à porter demain les
    combats de nos ainés pour une société plus juste et plus fraternelle, loin de
    ce que veulent nous imposer aujourd’hui le pognon et ses sbires, l’égoisme et
    le repli sur soi......
    Je vous souhaite une excellente mobilisation et de porter bien haut nos
    revendications. Avec toute mon amitié.

    Yannick


  • #2 Le 23 juin 2010 à 20:15

    Tout à fait d’accord ... sauf sur la mention de bac +5 : "Auraient-ils du
    faire un bac +5 pour ne pas avoir à travailler plus ?" ... a moins que ce soit
    de l’ironie.

    Car si on fait bac +5, on commence à cotiser plus tard, donc on part plus
    tard. Sauf si on a un boulot style trader où les cotisations doivent être telle
    que ...

    d’où la revendication de la charte de grenoble que les étudiants soient des
    "jeunes travailleurs intellectuel en formation" et de la prise en compte des
    années d’études dans le système de cotisation (on retrouve cela dans d’autre
    idée, comme par exemple le "droit à la formation tout au long de la vie)

    je serai là demain ... j’essaierai de vous trouver

    ceci dit, je reconnais qu’en bossant à 18 ans on doit


  • #3 Le 24 juin 2010 à 12:21

    En lisant un article j’ai mieux compris la mention du bac+5.

    Je retire mes propos, mais je serai là quand même :)



Un message, un commentaire ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

SPIP | | Plan du site | Crédits et contacts